Actualité

Partager sur

La moitié des entreprises françaises recrutent des cadres…à cause du turn-over

Plus de la moitié des entreprises récemment interrogées par l’Apec envisagent de recruter des cadres dans les trois mois à venir. Seulement, elles embauchent principalement pour cause de turn-over et pour compenser les départs à la retraite.

Les entreprises vont bel et bien embaucher ces trois prochains mois, mais pas forcément pour les bonnes raisons. Selon le dernier baromètre des intentions d’embauche de cadres publié par l’Apec*, 55 % des entreprises interrogées envisagent au moins une embauche pour le second trimestre 2016, c’est 5 points de plus qu’en 2015 à la même période. Elles sont d’autant plus confiantes que 68 % se disent certaines de recruter. Seul bémol parmi ces bonnes nouvelles, les embauches ne sont pas liées à des hausse d’activité, puisque 50 % des intentions d’embauche concernent des remplacements (turn-over ou départs à la retraite), contre seulement 27 % justifiées par un développement de l’entreprise, un chiffre en recul de 4 points par rapport à la même période en 2015.

Les acteurs de l’informatique en pleine santé

De tous les secteurs, l’informatique est de loin celui vers lequel les chercheurs d’emploi peuvent se tourner sans hésitation pour trouver un job : 95 % des entreprises du secteur envisagent au moins une embauche au second trimestre dont 9 sur 10 sont en sont certaines. Davantage en difficulté, le commerce et les transports vont rester de timides pourvoyeurs d’emplois pour le trimestre à venir, exception faite des commerciaux, particulièrement recherchés par les acteurs du secteur.

Les profils qui ont la cote

Signe que les entreprises comptent quand même se développer, les profils commerciaux sont encore les plus recherchés : 41 % veulent en recruter. Derrière eux, les cadres des fonctions gestion, finance, administration et étude, et recherche & développement sont visés par près d’une entreprise sur trois. Mais être formé au métier qui recrute ne suffit pas, encore faut-il disposer de l’expérience qui rassure suffisamment l’employeur. Sur ce plan, les profils expérimentés (entre 5 et 10 ans d’expérience) sont privilégiés par les employeurs. Les jeunes cadres (entre un et 5 ans d’expérience) ne sont pas en reste : près de 80 % des entreprises envisagent d’en embaucher au second trimestre 2016. Les deux extrêmes vont quant à eux être en difficulté : seulement 37 % des entreprises prévoient de recruter des jeunes diplômés et 44 % pour les cadres de plus de 20 ans d’expérience.

En volume, les perspectives sont également en hausse comparé à la même période en 2015 : 38 % des entreprises déclarent vouloir recruter plus de cadres que l’an dernier où elles n’étaient que 33 %.

*Enquête menée en ligne et par téléphone en mars 2016 auprès d’un panel de 750 entreprises de plus de 100 salariés représentatives du secteur privé.

Source : Cadremploi

Publié le

Berthier International Consulting vous rappelle

Vous serez recontacté au numéro que vous avez indiqué, (dans un délai de 24 heures) entre 09h00 et 18h00 du lundi au vendredi.

Avant de valider l'envoi du formulaire veuillez recopier la série de 4 lettres dans le champs ci-contre.

* Champs obligatoire