Actualité

Partager sur

Dirigeants, ne vous isolez pas !

Pourquoi les leaders doivent rester en contact avec leur équipe et continuer à apprendre.

Vous avez su faire vos preuves et vous hisser enfin au sommet. Réfléchissez cependant à deux fois avant d’estimer qu’apprendre n’est plus nécessaire : lorsque les cadres dirigeants cessent de le faire, ils courent le risque de tomber dans l’ornière du leadership et de perdre tout contact avec leurs équipes et l’ensemble de l’organisation.

Quatre conseils pour y remédier :

1] Restez en contact avec toutes les « pratiques » de l’organisation. Les leaders sont rarement exposés aux réalités de l’organisation. Ils ont pourtant besoin de passer plus de temps auprès des jeunes salariés et parmi les différents opérationnels et fonctionnels de l’entreprise afin de mieux appréhender leur manière de penser et de gagner leur respect.

2] Sollicitez un retour d’informations non déformé de l’encadrement intermédiaire. Lorsque les cadres dirigeants obtiennent un retour d’informations ou « feed-back », il provient le plus souvent du niveau immédiatement inférieur ou supérieur. Ils ne connaissent pas nécessairement les difficultés qu’éprouvent au quotidien les cadres intermédiaires. Or c’est précisément ce « middle management » qui peut leur fournir des retours d’informations non déformés.

3] Restez en phase avec ce qui se passe hors de l’organisation. Difficile de compter sur l’éclairage de pairs qui rechignent, par peur de vous blesser, à vous livrer le fond de leur pensée. Allez plutôt chercher du « feed-back » à l’extérieur de l’organisation. Les programmes de formation des cadres s’y prêtent tout comme les situations d’immersion susceptibles de confronter leaders à différentes groupes, sociétés extérieures, rôles, niveaux d’ancienneté, cultures, genres et points de vue.

4] Mettez à l’épreuve votre intelligence émotionnelle. C’est désormais une nécessité pour tout dirigeant. Cette capacité est étroitement liée au charisme, à l’authenticité et aux pouvoirs transformationnels du leadership. Il est aujourd’hui primordial que les membres d’une direction se retrouvent émotionnellement en contact avec leurs équipes.

Autant dire que ces quatre ingrédients font l’étoffe d’un leader. In fine, ce qui importe le plus réside dans une conscience de soi et une capacité continuelle à apprendre. Or, pas de conscience de soi sans bonne connaissance de son être intime, sans analyse de la manière d’interagir avec les autres et sans intelligence des situations. Il ne suffit pas d’apprendre à se connaître une fois pour toutes : la conscience de soi est évolutive.

Et ce processus est sans fin. Les leaders, quel que soit leur niveau hiérarchique, doivent saisir chaque occasion d’apprendre : les retours d’informations sollicités ou non à partir de sources conventionnelles ou non sont pour eux des plus précieux.
Continuez donc à apprendre. Et surtout évitez l’ornière du leadership !

Ginka Toegel est professeur de comportement organisationnel et de leadership à l’IMD.

Source : Leséchos.fr

Publié le

Berthier International Consulting vous rappelle

Vous serez recontacté au numéro que vous avez indiqué, (dans un délai de 24 heures) entre 09h00 et 18h00 du lundi au vendredi.

Avant de valider l'envoi du formulaire veuillez recopier la série de 4 lettres dans le champs ci-contre.

* Champs obligatoire